Les crèches d’entreprise comment ça marche ?

La crèche d’entreprise permet de garder les enfants des salariés d’une entreprise. En fait, elle ressemble à une crèche traditionnelle. Toutefois, elle est soumise à quelques obligations spécifiques. Elle est créée à l’initiative d’une seule ou de plusieurs entreprises.

Quels sont les atouts majeurs d’une crèche d’entreprise

Elle procure d’avantages aux salariés et aussi à l’employeur. Du côté de l’employeur, la mise en place d’une crèche est liée à la productivité et assiduité des salariés dans leur travail. En principe, une crèche d’entreprise est chargée exclusivement d’accueillir les enfants des employés d’une entreprise. La crèche peut se localiser au sein de l’entreprise ou bien dans des locaux près de l’entreprise. Elle est mise en place pour aider les parents. Elle propose des horaires d’ouverture flexibles qui conviennent aux horaires de travail des parents. Les crèches interentreprises se développent de plus en plus. Cette structure privée permet de pallier aux problèmes de garde des enfants surtout pour les jeunes parents.. Sa gestion est assurée par l’entreprise elle-même ou bien confiée à une autre association tierce.

La particularité du fonctionnement d’une crèche d’entreprise

Une crèche d’entreprise est régie par la même réglementation que les crèches communales et associatives. Ainsi, l’ouverture nécessite une autorisation de fonctionnement. Cette autorisation préalable est délivrée par le président du conseil départemental après avis du service départemental de la protection maternelle et infantile. Ce service est chargé de contrôler le respect des normes de sécurité et d’hygiènes des locaux. Les enfants admis à une crèche d’entreprise sont âgés entre deux mois à quatre ans et l’un des deux parents doit être salarié de l’entreprise. Les enfants sont encadrés par des professionnels de la petite enfance comme les puéricultrices, les éducateurs spécialisés pour les jeunes enfants et des infirmiers. Ces professionnels vont veiller au besoin ainsi qu’au bien-être des enfants. La réglementation prévoit des normes de sécurité et d’hygiène spécifiques pour les crèches d’entreprise. L’inscription en crèche d’entreprise est plus facile parce qu’elle est mise en place exclusivement aux enfants des employés de l’entreprise.

Les dispositifs d’aides en matière de crèche d’entreprise

La création nécessite un investissement de l’entreprise et exige aussi la participation financière des parents. Toutefois, certaines structures bénéficient des subventions de la part de l’État. Les pouvoirs publics mettent en place des dispositifs d’aide pour encourager les entreprises à la création de la crèche. Sa création obtient un financement de la Caisse d’Allocations Familiales ou de la Mutualité sociale agricole. Ainsi, le montant de la participation financière des parents varie en fonction de ces subventions et les ressources des parents. Les sociétés prestataires ne cessent de se multiplier actuellement.

Crèche, assistante maternelle, garde à domicile : quel mode de garde choisir ?
Connaissez vous le concept des mamies et papis-sitter ?